Qui sommes-nous ?

Les Guerrières De La Paix
est un mouvement de femmes fondé en mars 2022
sous l’impulsion de la réalisatrice
et militante pour la Paix Hanna Assouline.

Les deux co-presidentes sont Fatima Bousso et Hanna Assouline.

Le nom de notre association fait référence au titre du documentaire sur les femmes palestiniennes et israéliennes du mouvement pour la Paix Women Wage Peace.

Mouvement qui s’était inspiré du mouvement de femmes libériennes Women of Liberia Mass action for Peace. Bel exemple d’inspiration et de transmission de combats et de mobilisations de femmes de par le monde.

Les Guerrières de la Paix a été créé en France, il y a un an, autour de femmes musulmanes et juives qui se sont rassemblées en réaction aux fortes tensions intercommunautaires liées aux répercussions du conflit israélo-palestinien.

Nous avons commencé par lancer une tribune publiée dans le journal Le Monde appelant à la Paix et à cesser la surenchère de ceux qui, à distance, attisent les haines entre les deux communautés.

Nous avons choisi de nous unir pour porter une autre voi(e)x, celle du refus commun de l’assignation identitaire et celle du courage et de l’acceptation de l’Autre.

Notre mouvement rassemble aujourd’hui des femmes de toutes cultures, croyances, origines pour faire front commun face à toutes les haines qui circulent dans notre société, notamment le sexisme, le racisme, l’antisémitisme, la haine des musulmans, la haine anti-LGBT et tous les ostracismes. À une époque où les luttes antiracistes sont divisées, opposées, mises en concurrence, où les entre-soi confortent la solitude haineuse et empêchent la connaissance et la compréhension de l’Autre, les Guerrières de la Paix affirment ensemble que tous ces combats sont les LEURS.

Les Nôtres.

Notre manifeste

Notre pays est traversé depuis des décennies par de graves crises à la fois sociales et sociétales qui ont bouleversé notre capacité à vivre ensemble mais aussi à débattre et donc à appréhender sereinement les défis qui se posent à nous.  Différents « camps » s’affrontent de plus en plus violemment et il n’y a presque plus de place pour l’écoute, le doute et la contradiction. Pourtant, nous devons ensemble faire face à la montée des tensions identitaires et des extrémismes, autant qu’aux enjeux écologiques et aux inégalités sociales qui s’aggravent.

Face à ces dérives et à ces crispations, face à la montée des discriminations, du racisme, de l’antisémitisme, de la haine des musulmans, du sexisme et de l’homophobie, la réponse que nous souhaitons porter est celle de la voix des femmes. Nous sommes un groupe de femmes d’origines, de croyances, de milieux sociaux, d’âges et de sensibilités diverses. Grâce à ces différences mais aussi malgré elles nous avons décidé de nous unir.

Toutes engagées sur différents terrains, confrontées dans notre quotidien à ces réalités. Nous mesurons chaque jour l’ampleur des dégâts et nous avons décidé d’unir nos voix et nos forces pour offrir une nouvelle alternative. Chaque jour, nous nous battons, nous sommes sur le front, nous apportons des solutions, nous ouvrons des espaces de débats là où plus personne n’essaye d’ouvrir les champs du possible.

Nous voulons rendre visibles toutes ces guerrières du quotidien, ces héroïnes invisibles qui déplacent des montagnes chaque jour, anonymement, silencieusement. Elles sont celles qui partout retissent l’espoir et nos derniers remparts face aux haines qui nous menacent.

Nous sommes les Guerrières de la Paix, animées d’une volonté  farouche d’essaimer notre désir de dialogues, de débats, d’écoute sur l’ensemble du territoire. Toutes engagées dans un combat d’égalité et de justice sociale, nous savons que nos engagements en tant que femmes ne peuvent faire l’impasse sur les questions fondamentales que sont le racisme et l’antisémitisme, mais aussi le sexisme, l’homophobie et toutes les formes d’exclusion.

Nous sommes les Guerrières de la Paix. Femmes engagées dans nos métiers, dans nos quartiers, dans nos associations, dans nos familles, nous voulons avec nos différences faire la démonstration qu’il est possible et urgent de créer partout en France, des espaces de dialogues sincères et apaisés.

Notre mouvement des Guerrières de la Paix veut rétablir et garantir à chaque persécuté.e sa légitimité. Il sera le lieu de la reconnaissance de toutes les souffrances, de toutes nos mémoires et le refus de leur opposition ou mise en concurrence.

Chaque fois qu’une personne sera agressée, stigmatisée, rejetée, humiliée, privée de son droit à la dignité, nous nous lèverons d’une seule voix, telle une armée au service de l’humanisme, de la fraternité, de la sororité, de la solidarité.

Chaque fois que nous sentirons l’instrumentalisation de nos peurs et de nos différences, nous parlerons au nom de l’avenir, celui de notre pays et de tous ses enfants.

Chaque fois que nous constaterons l’absence de résistance, de contestation, d’indignation quand quelqu’un.e sera ciblé.e en raison de ce qu’il est ou de ce en quoi il croit, nous réagirons, liguées contre ceux qui pensent que les limites peuvent toujours être repoussées.

Nous lançons cet appel, ce cri d’urgence, à toutes celles capables de prendre le risque de participer au changement, de remettre en jeu ses certitudes, de venir partager, dialoguer et se battre à nos côtés.

Il y a urgence à réunir nos forces face aux dangers qui nous guettent. Ensemble nous sommes plus fortes !

Vous êtes une guerrière de la paix.
Il est temps de faire entendre votre voix, de la juxtaposer à celles des autres femmes.
Relevons ensemble ce défi !

Signer le manifeste2219 signatures

Dernières Signatures
2,219 Charlotte G.
2,218 Sarah G.
2,217 sylviane A.
2,216 Marie-Annick L.
2,215 Romane B.
2,214 Farida G.
2,213 sabrina a.
2,212 Véronique K.
2,211 Souaâd I.
2,210 Yamna T.
2,209 Fatima I.
2,208 Christine P.
2,207 Michèle A.
2,206 fanny a.
2,205 Jeremy B.

Presse

Ils parlent de nous